Skip to main content

Le quotidien d’une écrivaine déjantée - Episode 1

Allez, on prend les mêmes et on recommence. En 2024, je relance ma série d’articles sur mon blog après l’avoir lâchement abandonné en 2023. Et pour cause. J’étais occupée à écrire une multitude de bouquins. J’ai aussi beaucoup glandé…Bah ouais, c’est comme ça…A quoi devez-vous vous attendre pour cette nouvelle année ? Lisez la suite pour en savoir plus…


Salut tout le monde. Enfin de retour sur mon blog pour le premier article de l’année. Pas de développement personnel à la noix ou d’histoires loufoques. Cette fois-ci, je vais tout simplement raconter ma vie. Ça vous branche ? Vous êtes aux premières loges pour profiter de la vue. A vos risques et périls…😊


Etre écrivain, c’est vraiment un métier ?


« Non, Jean-Miche. C’est juste un écran de fumée pour s’autoriser à ne rien faire, tout en ayant genre de faire quelque chose. »

Voilà ce que je réponds à ceux qui osent me poser ce genre de question. Entre l’oncle bedonnant qui jure sur ses ancêtres qu’il peut tout aussi bien écrire un livre alors qu’il n’a même pas eu son bac. Ou son pote qui n’a jamais ouvert un bouquin de sa vie et qui se permet de donner son avis non sollicité, c’est parfois compliqué de garder son sang-froid. Sans blague. Faudrait pas venir me chercher des poux là où il n’y en a pas.

Oui. Ecrire, c’est un véritable métier. C’est une passion que tout le monde n’a pas forcément. Et c’est tant mieux. Il faut de tout pour rendre ce monde intéressant. Ça n’en fait pas une activité du dimanche pour autant. Le livre, que vous dévorez avidement en moins d’une soirée pour certains, a mis parfois plus de deux ans entre le scénario initial et la version finale. Et deux ans, c’est généralement la fourchette basse. 😉

Figurez-vous qu’entre l’idée floue qui vient chatouiller mon cerveau sans prévenir et le moment où je commence à écrire, il y a une multitude d’étapes. La réflexion sur l’intérêt de l’histoire, la mise en place de l’intrigue, la création des personnages, la structure du début jusqu’à la fin. Bon, en vrai, je ne respecte jamais mon plan. Je trouve toujours de meilleures idées dans le feu de l’action. Mais vous l’avez compris, avant d’écrire, il faut réfléchir. Parfois longtemps. Et pendant l’écriture, il faut rester concentré au risque de voir un personnage changer de couleur de cheveux cinq fois au cours de l’histoire. Et ça, ce n’est pas le pire qui puisse arriver.

Ce ne sont pas les anecdotes qui manquent pour vous prouver qu’écrire de la fiction est un métier qui demande rigueur, réflexion et imagination. Bref, pas une activité de tout repos.

ecrivain 1


Pourquoi suis-je devenu écrivain ?


"La vocation, c'est avoir pour métier sa passion." Stendhal

       

Parce qu’il fallait que je le fasse. C’est un rêve que j’ai essayé d’étouffer pendant de trop nombreuses années, persuadée que ce n’était qu’une fantaisie. J’étais loin d’imaginer qu’il me poursuivrait tant que je ne le laisserais pas exister.

Une vie à 100 à l’heure, un job alimentaire toxique et déprimant, un entourage indifférent. J’ai passé les vingt dernières années à essayer de rentrer dans un moule sociétal qui ne me convenait pas. Le confinement m’a donné la possibilité de me poser et de remettre les pendules à l’heure. J’ai tout largué : le taf inutile, les personnes fausses, mon string doré…

Aujourd’hui, je n’ai aucun regret. Aurais-je dû le faire plus tôt ? Certainement. Mais j’ai appris que ressasser le passé n’apportait rien de bon. Mieux que ça. Qu’il fallait faire la paix avec lui pour avancer tranquillement. Du coup, j’ai sorti le calumet et je le lui ai mis bien profond ! Il ne l’a pas vu venir ! Et c’est comme ça que j’ai commencé mon aventure d’auteure en 2021.

J’ai d’abord tâtonné avec deux nouvelles : une de science-fiction et une romance de Noël. Le temps de finaliser mon premier roman : l’Alliance des Agentibus, sorti en 2022. RDV dans la rubrique « Livres » de mon site pour en savoir plus.

Je n’ai donc suivi aucune tendance, aucune vibe ou délire du moment. Ecrire des histoires, c’est mon truc, ma dope, ma raison de kiffer ma life et ce depuis ma plus tendre enfance.
 


A quoi faut-il s’attendre avec moi ?


 

A rien et à tout en même temps. :D

Je ne cherche pas à m’adapter à la pensée générale. J’exprime ma créativité sans limites. C’est le seul moyen pour moi de me sentir réelle. Ce n’est pas un mode je-m’en-foutisme ou un simulacre d’anarchisme. Simplement une invitation à être soi-même. A quoi bon faire semblant d’être celle que je ne suis pas ?

C’est un exercice totalement libérateur. Plus de cachoteries, plus de messes basses, plus de frustrations. Vous devriez essayer. Ça vous ferait le plus grand bien. Sachez par contre que ça ne va pas plaire à tout le monde. Et franchement, on s’en fout. Ils disparaitront de votre vie sans que vous bougiez le petit doigt. La place sera libre pour accueillir ceux qui vous méritent.

Voilà pour aujourd’hui (et peut-être pour ce mois-ci…) ! De mon côté, je prépare la sortie en avril de ma 3e nouvelle fantastique. L’intrigue se passe sur une ile norvégienne et le moins qu’on puisse dire, c’est que rien n’est normal.

Je vous laisse la découvrir par vous-même.


Rendez-vous dans quelques jours pour l'épisode 2. D’ici là, vivez vos rêves ! 😉

 

Aucun commentaire

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.